pièges à éviter lors d'un entretien

Les 6 pièges à éviter lors d’un entretien

Chaque difficulté rencontrée doit être l’occasion d’un nouveau progrès.

Peu de candidats se rendent compte de l’importance de la première impression lors d’un entretien. Outre des compétences, le recruteur recherche une personnalité, un savoir être et une présentation dont il se fait une image propre. Dès lors, quels sont les pièges à éviter lors d’un entretien ?

Ne négligez pas votre apparence !

Trop peu de candidats s’arrêtent sur ce point essentiel. Gardez toujours à l’esprit que la première impression n’est pas un mythe. De nombreux chercheurs se sont penchés sur le sujet et les résultats sont formels : un dixième de seconde suffit à un recruteur potentiel pour se faire une première impression sur vous (compétent ou incompétent, travailleur ou oisif,…). Alors habillez vous bien, parlez distinctement et souriez !

Stop aux récits monotones et trop courts/longs !

Une bonne présentation dure entre trois et cinq minutes. En dessous, le recruteur n’en sait pas assez, au dessus, il en sait trop ! Le but est d’éveiller chez lui la curiosité en abordant rapidement les points essentiels de votre parcours. Soyez dynamique, passionnez quand vous parlez, variez votre ton pour tenir votre interlocuteur attentif.

Ne récitez pas votre CV !

Le recruteur a déjà lu votre CV et l’a probablement sous ses yeux lors de votre échange. Ce qu’il veut c’est des détails qui ne figurent pas dans celui-ci. Les informations que vous lui apportez doivent venir appuyer votre CV et démontrez vos compétences acquises par rapport au poste pour lequel vous êtes reçu(e).

Ne lésinez pas sur les exemples concrets !

Le recruteur veut savoir quel était votre environnement de travail, vos objectifs, vos réalisations, dans quel contexte managérial vous avez évolué… Ne parlez pas de tous vos postes mais rentrez dans les détails de ceux qui se rapportent à l’emploi pour lequel vous êtes reçu(e) en entretien.

Présentez-vous mais ne parlez pas que de vous

Parlez de votre intérêt pour le poste et la société, montrez que vous vous êtes renseigné(e) et que vous n’êtes pas là par hasard. Intéressez vous à ce que vous dit le recruteur : écoutez le, souriez, hochez la tête en signe d’approbation. Posez lui des questions sur son propre parcours si l’occasion se présente.

Soyez sûr(e) de vous mais n’en faites pas trop !

N’arrivez pas sur vos grands chevaux en disant que vous êtes l’homme ou la femme de la situation, que vous êtes parfait(e) pour le poste. Ne soyez pas transparent(e) non plus. Affirmez vous sans trop en faire.

En résumé, le recruteur attend de vous un discours fluide avec une ligne directrice mettant en avant vos compétences acquises lors de vos différentes expériences et étant transposables au poste à pourvoir. Il attend également que vous justifiez vos choix de carrières et parliez avec passion de votre travail. Vous êtes sur un terrain glissant, à vous de le conquérir en adaptant votre discours à la politique de l’entreprise et à votre interlocuteur.

Write a comment